Chers Isabel,

notre ami commun, Mme Maru, m'a dit que vous êtes arrivé, enfin! vous savez ce que j'ai attendu ce moment.

Je me souviens de nos promenades et nos confidences de Las Duenas à Santiago, après avoir quitté l'école.

Il a été pendant plusieurs mois mais je n'ai pas cessé de penser à vous. Dans nos conversations et les plans d'avenir ensemble.

Je me souviens du jour où vous êtes tombé en bas de la coleteros et vos longs cheveux noirs répartis sur le dos ... encore trembler d'émotion, rappelant le moment. J'ai pris le ruban et se rendit à son tour à vos cheveux, comment nous avons ri.

J'avoue que je n'ai pas pu dormir cette nuit-là, je n'arrêtais pas de penser à vous.

Mme Maru fête ses le 15 août ... En espérant vous y voir!

Un gros câlin

Merci à Salvador par cette lettre d'amour